Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Julie Balcazar
  • Certifiée en naturopathie et en coaching, je me suis orientée dans le domaine l'alimentation de haute qualité nutritive pour les enfants puis pour les adultes. Mon premier livre est paru aux Éditions Terre Vivante.
  • Certifiée en naturopathie et en coaching, je me suis orientée dans le domaine l'alimentation de haute qualité nutritive pour les enfants puis pour les adultes. Mon premier livre est paru aux Éditions Terre Vivante.

Biscru

logo

Recherche

23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 17:29

diversification alimentaire

 

À la naissance, la question de l’alimentation est une préoccupation fondamentale. Chaque parent souhaite offrir le meilleur à son enfant et le moment venu se pose la question de comment réussir cette grande étape qu’est la diversification et par ce biais comment lui apporter ainsi une alimentation saine.

La nourriture pour Bébé

Chez les Bébés, l'alimentation satisfait deux besoins fondamentaux : celui de se nourrir pour se développer, mais aussi la satisfaction d'un besoin d'amour, de communication et d'échange. L'alimentation est liée à la notion de plaisir puisque à travers elle, Bébé fait de nombreuses expériences affectives.  Lorsqu’il mange, il est dans un état de sécurité et de bien-être qui est indispensable pour assurer son équilibre et son développement. Manger est un plaisir et ce plaisir est un facteur dynamisant grâce auquel votre Bébé éprouve le désir de vivre, le désir de se tourner vers l’autre et vers le monde extérieur.

A quel âge doit-on diversifier ?

La première question qui se pose alors est « à quel âge doit-on diversifier l’alimentation de son bébé ? ». Aujourd’hui le corps médical insiste sur le fait de ne pas donner à manger à nos Bébés avant leur 6 mois révolu afin de ne pas prendre de risques de favoriser des réactions auto-immunes de leur organisme. Les industriels du petit pot diront que 4 mois est un âge favorable. Mais au final, il n’y a pas de « règles » car chaque enfant est différent ! Disons qu’en fonction de nos enfants la diversification aura lieu à partir de 4 mois et demi pour les plus précoces alors que d’autres préfèreront attendre leur 6 mois révolu voir plus  s’ils ne sont pas pressés. Vous connaissez votre enfant et en l’observant vous saurez s’il est prêt ou non.

Avant 2 ans, l’enfant est très curieux de nouvelles saveurs, il les accepte facilement. C’est pourquoi il faut en profiter pour lui faire découvrir toute une palette de goûts différents en fonction des légumes et des fruits de saison.

La première règle d’or de la diversification est de ne faire découvrir à Bébé qu’un seul aliment à la fois !

Pendant les 8 premières semaines, n’introduisez qu’un seul aliment nouveau à la fois et donnez-le sur une période d’une semaine. Cette introduction prudente (surtout avant 6 mois) permet à son organisme de s’adapter vous permettant ainsi de pouvoir surveiller ses réactions corporelles. Préférez un légume plutôt qu’un fruit afin d’initier votre futur gastronome à des saveurs non sucrées, celles-ci étant plus alléchantes que celle du brocoli par exemple ! Les premiers repas seront à faire déguster le midi et seront terminés par le biberon ou la tétée.

Pas de sel ni de sucre

L’attirance des enfants vers le sucré, le salé ou la nourriture épicée n’est pas innée ; elle dépend du régime alimentaire de la maman pendant la grossesse, puis pendant l’allaitement.

La nourriture peut sembler avoir une saveur insipide à votre palais ; pourtant, c’est le seul moyen de permettre au goût de votre bébé de se former progressivement.

Ne salez pas les plats de votre bébé, ne les sucrez pas et n’utilisez les épices qu’avec parcimonie.

Le choix des huiles de premières pressions à froid

Il est essentiel de varier les huiles que vous mettez dans l’assiette de votre bébé, et cela à chaque repas. Vous avez pour cela un choix très varié d’huiles végétales. Les huiles d’onagre et de bourrache sont tout particulièrement adaptées à ses besoins. Dans tous les cas, elles doivent être consommées crues : ne les faites pas réchauffer ni cuire avec les aliments, mais ajoutez-les sur la préparation déjà chauffée. Les besoins de Bébé sont au moins 6 g d’huile par repas principal, soit 1 cuillère à soupe rase.

JB

Partager cet article

commentaires