Profil

  • Julie Balcazar
  • Certifiée en naturopathie et en coaching, je me suis orientée dans le domaine l'alimentation de haute qualité nutritive pour les enfants puis pour les adultes. Mon premier livre est paru aux Éditions Terre Vivante.
  • Certifiée en naturopathie et en coaching, je me suis orientée dans le domaine l'alimentation de haute qualité nutritive pour les enfants puis pour les adultes. Mon premier livre est paru aux Éditions Terre Vivante.

Biscru

logo

Recherche

28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 11:07
42-17457002[1]
 

 

 

Où trouve-t-on l'aluminium dans les produits d'hygiène et cosmétiques ?

 

Les produits contenant le plus communément de l'aluminium sont les brumisateurs, les dentifrices et les déodorants anti-transpirants.

 

Ainsi, même lorsque des doses infinitésimales de chlorure d’aluminium (ou chlorhydrate d'aluminium ou encore sels d'aluminium) sont appliquées sur la peau. Les déodorants anti-transpirants ou anti perspirants ainsi que beaucoup de cosmétiques courants du grand commerce en renferment couramment plus de 20%. On retrouve ensuite de l'aluminium dans le sang, l'urine et le cerveau...

 

Les anti-transpirants

 

La plupart des produits sur le marché sont une combinaison de déodorants et d'anti-transpirants. Le chlorhydrate d'aluminium contenu dans ces produits serait l'une des origines du cancer du sein.

 

L'explication est simple. Le corps humain dispose de quelques zones stratégiques pour éliminer ses toxines : derrière les oreilles, derrières les genoux, l'entrejambes et bien sûr sous les aisselles. Les toxines sont éliminées sous forme de transpiration.

 

A savoir : Les anti-transpirants bloquent la transpiration et l'évacuation des toxines et ce, particulièrement au niveau des aisselles. Ces toxines sont alors stockées dans les glandes lymphatiques qui se trouvent en dessous des bras.

Or, la plupart des cancers du sein trouvent leur origine dans cette région supérieure du sein.

 

Les hommes sont moins susceptibles de développer ce type de maladie car même s'ils utilisent les anti-transpirants ceux-ci ont plus tendance à rester sur les poils des aisselles et ne s'appliquent donc pas directement sur la peau.

Les femmes qui s'appliquent ce genre de produit tout de suite après le rasage accroissent le risque de cancer car les petites blessures causées par le rasage permettent aux produits chimiques de pénétrer plus facilement dans le corps.

 

Attention : L'aluminium se retrouve dans le lait de femmes allaitantes si elles utilisent des déodorants en contenant.

 

Aujourd'hui de plus en plus de marques de déodorants nous informe via la publicité, de leur tout nouveau déodorant sans sels d'aluminium (terme utilisé plus communément). Malheureusement il reste toujours des produits contenant du chlorhydrate d'aluminium sur le marché.

 

Conseils : Pour éviter de s'intoxiquer, il faut avant tout faire le grand ménage dans son armoire en regardant précisément la composition des produits cosmétique et d'hygiène qui s'y trouve. 

 

La pierre d'alun 

 

Pierre d'alun traditionnelle (CRISTAL d'ALUN):

Connue depuis l'antiquité et utilisée dans les sociétés traditionnelles, la pierre d'alun est en fait un cristal d'alun, un cristal de roche naturel extrait des mines d'alunites et composé de sulfates d'aluminium et de potassium. Les aluns sont des oxydes et hydroxydes d'aluminium qui jusqu’à présent étaient considérés comme sans danger (l'alumine est le principal constituant des argiles) car chimiquement inertes et donc incapables de libérer de l'aluminium C’est pour cela que la cosmétique bio les proposent à la vente. Elle présente un aspect translucide avec de petites nervures à l'intérieur.

 

Sources : Biogassendi et le journal de Michel Dogna n° 59 de mars 2008

 

Pierre d’alun reconstituée

Elle est opaque, et les produits en vente ont tous la même forme. 

 

Attention : De nouvelles recherches ont démontré que les formules des pierres d'alun naturelle ou reconstituée contiennent de l'aluminium (à hauteur de 5%). Mais selon les fabricants, l'aluminium présent dans les galets de pierre d'alun se transforme sur la peau en oxydes d'aluminium stables et peu solubles. Ils estiment donc que ces molécules de poids moléculaire important ne peuvent pas pénétrer à travers la peau. Elles seraient à priori éliminées par rinçage à l'eau ou par la transpiration.

 

Mais pour le professeur Roger Deloncle, chercheur à la faculté de pharmacie de Tours, et le docteur Olivier Guillard, chercheur à la faculté de médecine de Poitiers, " ce sel double de potassium et d'aluminium ( contenu dans la pierre d'alun naturelle ou recomposée), ou d'ammonium et d'aluminium ( contenu dans la pierre d'alun synthétique) présente potentiellement les mêmes risques de toxicité que tous les sels d'aluminium " en raison notamment d'une diffusion d'une partie des ions aluminium vers l'intérieur du corps.

 

Pierre d'alun industrielle (PIERRE D'ALUN D'AMMONIUM):

Abusivement appelée pierre d'alun en référence au cristal de roche décrit plus haut, son vrai nom est "pierre d'alun d'ammonium". Ce produit synthétique fabriqué à base de sel d'ammonium contient des hydrates de chlorure d'aluminium (c'est-à-dire le chlorhydrate d'aluminium dont j'ai parlé ci-dessus) qui sont chimiquement instables (contrairement aux cristaux d'alun).Leur dangerosité réside dans leur capacité à libérer leur aluminium dans le corps de son utilisateur avec toute la dangerosité que cela implique. La cosmétique bio les refuse. Elle est bon marché et souvent fabriquée en Asie.


Les recommandations de l'Afssaps 

 

Selon le récent rapport de l'Afssaps sur l'Evaluation du risque lié à l'utilisation de l'aluminium dans les produits cosmétiques, la concentration en aluminium devrait être limitée à 0.6% dans les produits antitranspirants ou déodorants pour une application quotidienne à long terme.

L'agence a volontairement exprimé cette valeur en pourcentage d'aluminium afin qu'elle puisse s'appliquer aux différentes formes d'aluminium utilisées dans les cosmétiques, y compris les autres sels que les chlorhydrates d'aluminium.


En revanche, en ce qui concerne la pierre d'alun naturelle et la pierre d'alun reconstituée, l'agence estime nécessaire de procéder à leur évaluation dans les meilleurs délais, afin de connaître les caractéristiques physico-chimiques et/ou d'absorption cutanée.

 

Affaire à suivre…

 

Quel déodorant utiliser ?

 

Si vous voulez être sûr de ne pas vous trompez ou vous faire tromper par les produits que vous achetez, arrêtez le déo et passez au mode « naturel » (pour les femmes, laissez pousser les poils se sera encore mieux !). Sinon faites comme certaines stars du showbiz, faites-vous injecter du botox dans les aisselles pour arrêter totalement de transpirer !

 

Non, sérieusement il vaut mieux éviter la pierre d'alun de synthèse, reconnaissable si l'étiquette de l'emballage mentionne " ammonium d'alun ", et préférer, éventuellement, la pierre d'alun naturelle ou reconstituée, reconnaissable si l'étiquette mentionne " potassium d'alun ".

 

Les autres dangers de l’aluminium

 

Petite réflexion à méditer : Vaccination, soumission librement consentie ?


"Aluminium : Notre poison quotidien", une émission diffusée sur France 5 en 2011 qui présentent les dangers de l'aluminium présent dans de nombreux produits de consommation courante.
 
 
 
 
 
 
  
 
JB

Partager cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog